Chapitre 5

WAP do WAP — 160 caractères — De la voix au vocal — un standard franco-allemand — Le choix sud-coréen — Faire des bulles — 100 ans de revenus par abonné — Mort subite ou mort lente ? — Faire les 3 x 8 — Ils rêvaient de l’Afrique 

Le règne des 9 touches

10 septembre 1999 — La brise est douce alors que nous quittons le 800 Chesapeake Drive. À deux pas, les bateaux dansent doucement dans la marina de Redwood City, qui donne sur la Baie de San Francisco : certains employés viennent travailler en hors-bord chez Phone.com.

L’entreprise fondée par le français Alain Rossmann67 a déjà changé deux fois de nom et en changera deux fois encore. C’est une des stars naissantes de l’Internet mobile, qui adapte l’accès aux contenus pour tenir compte des caractéristiques des téléphones, qui contrairement aux ordinateurs disposent encore d’écrans minuscules et monochromes, de claviers numériques, d’une connectivité de données à la fois très lente et très coûteuse, sans parler bien sûr de la puissance de calcul et de la mémoire très limitées, autonomie oblige. L’idée est donc de travailler simultanément sur un navigateur, sur un langage (HDML) et un protocole de transport (WAP) optimisés pour des contenus mobiles qui sont initialement générés par conversion à la volée, dans des serveurs / passerelles WAP, à partir des contenus d’Internet.[…]



Notes

Note 67

Camarade de promotion de Jean-Marie Messier à Polytechnique, il s’installe dans la Silicon Valley, dès la fin de son MBA à Stanford. Après avoir travaillé chez Apple, il fonde en 1994, une première entreprise, EO, pionnier des terminaux mobiles, qui s’avère un échec. Sa biographie sur Wikipedia mérite le détour : https://en.wikipedia.org/wiki/Alain_Rossmann

Voir plus

Note 68

Il vient pourtant d’être adjugé à 132 680 euros (frais inclus) sous forme de NFT par la maison de vente française Aguttes. https://youtu.be/3aQvUnfEsBI

Voir plus

Note 69

Un certain nombre de fonctions alors exclusives, telles que l'antenne intégrée et le dictionnaire d'écriture intuitive T9 ont permis au Nokia 3210 d’être vendu à 160 millions d'exemplaires au niveau mondial, ce qui en fait un des bestsellers absolus de la catégorie « 9 Touches ».

Voir plus

Note 70

Dale Grover, Martin King et Clifford Kushler, de la société Tegic Communications, ont signé le brevet de l'écriture T9 en 1998. AOL acquiert Tegic, en novembre 1999, pour un montant non révélé. Nuance Communication rachètera la société à AOL Time Warner en juin 2007, pour 265 millions de dollars, alors que les licences T9 représentent encore un chiffre d’affaires annuel de 65 millions de dollars. La société aura équipé au total près de 3 milliards de téléphones « 9 Touches » dont le Nokia 3210 qui fut le meilleur avocat du T9.

Voir plus

Note 71

 Avec le 9000i « Communicator » très haut de gamme, introduit en 1998, et parfois considéré comme l’ancêtre des smartphones. Destiné aux hommes d’affaires, il pouvait s'ouvrir laissant apparaître un vrai clavier et un écran 4,5 pouces de 640 x 200 pixels LCD monochrome. Il permettait également l'envoi et la réception de fax.

Voir plus

Note 72

Si le destinataire l’autorise.

Voir plus

Note 73

Fin septembre 2017, la taille des tweets sera doublée à 280 caractères pour rendre plus littéraires les propos et moins longues les tweetstorms.

Voir plus

Note 74

Cette opposition entre synchrone et asynchrone concerne autant les usages que les architectures de réseau. Les communications téléphoniques, la télévision, les réunions sont synchrones : toutes les parties concernées sont disponibles en même temps et l’échange s’effectue en temps réel, comme la consommation de média. Le mode asynchrone en revanche relâche la contrainte de la présence simultanée puisqu’il permet au récepteur de prendre connaissance du message ultérieurement, au moment où il est disponible et le décide. Ce mode de communication différée est le propre de l’email, du SMS, de la télévision en replay ou encore du talkie-walkie comme des «...

Voir plus

Note 75

Le Pager était un petit terminal mobile de poche destiné à recevoir, sur une ligne ou deux, des notifications telle que le numéro d’une personne à rappeler. Tam-Tam, Tatoo en sont deux marques connues.

Voir plus

Note 76

Voir à cet égard le rapport des Sénateurs Gérard Cornu, Gérard Le Cam, Hervé Maurey et Renée Nicoux, La Corée du Sud : richesse d'un pays développé, dynamisme d'un pays émergent. http://www.senat.fr/rap/r11-388/r11- 388_mono.html#toc29

Voir plus

Note 77

Le groupe Samsung, outre ses activités d’électronique grand public, était, en 2011, l'un des principaux acteurs du secteur des bâtiments et travaux publics en Corée, ainsi que de la construction navale. Le groupe possédait la première société d'assurance de Corée, gérait le plus important parc d'attraction, des hôtels et de nombreuses autres activités. Samsung assurait à lui seul un cinquième des exportations de la péninsule.  Connu à l’époque sous la marque Goldstar, LG est le compétiteur de toujours de Samsung en électronique grand public. Après un affrontement dans le segment des magnétoscopes ou des téléviseurs, les deux sociétés déplacèrent le...

Voir plus

Note 78

 De SKU, « Stock Keeping Unit », qui désigne les objets du commerce. Le skeuomorphisme consiste à imiter des produits physiques dans l’interface des applications qui en sont le « double » digital. Par exemple, représenter l’écran d’un téléphone à touche pour la composition d’un numéro, ou le grain du papier et ses lignes dans l’application de bloc-notes. Cette approche a inspiré très tôt les icônes du Macintosh, qui même stylisées, s’attachaient à proposer des représentations familières d’un dossier ou d’une corbeille à papier…

Voir plus

Note 79

Cette vision de l'agent intelligent sera également explorée et prototype par Apple avec CyberDog.

Voir plus

Note 80

La plus connue d’entre elles, de nos jours, reste sans doute l’écosystème des anciens de PayPal, qu’il s’agisse de ses figures (Peter Thiel, Elon Musk, Reid Hoffman) des entreprises issues de cette mafia (Tesla, LinkedIn, Palantir Technologies, SpaceX, YouTube, Yelp …), du nombre de milliardaires qu’elle a engendrées (6), ou du nombre d’universités dont ils sont issus (2).

Voir plus

Note 81

« Request For Comments » : Le RFC 822 décrit ainsi la structure de l’adresse e-mail, le RFC 1945 la première version du protocole HTTP…

Voir plus

Note 82

Franchissant 1 000 points en août 1995, le Nasdaq a progressé de 13 % un an plus tard, lorsque Netscape entre en Bourse. Il a progressé de 25 % en 2 ans pour coter 1 421 points le 8 octobre 1998 soit 26 mois plus tard. Commence alors un premier « rallye » qui conduit l’indice à 2 522 points le 1er février 1999 soit une progression de 77 % en 4 mois seulement ! Après une pause de 8 mois (et 8 % de croissance) l’indice bondit à 4 186, le 3 janvier 2000. Il a cru de 53

Voir plus

Note 83

 Les enchères furent remportées par les 4 opérateurs de la 2G anglaise (CellNet détenu par British Telecom, One2One, Orange et Vodafone) et un nouvel entrant.

Voir plus

Note 84

Les six acquéreurs sont T-Mobil, Mannesmann, Viag Interkom, soutenu par British Telecom, E-Plus, soutenu par le japonais NTT DoCoMo, le néerlandais KPN Mobile, le groupe de Hong-Kong Hutchison Whampoa, MobilCom, allié à France Télécom, et le groupe 3G, contrôlé par l'espagnol Telefonica et le finlandais Sonera.

Voir plus

Note 85

Un récit édifiant et très documenté de ces années folles : http://www.gsmhistory.com/other-mobile-history/from-inside the-worlds-greatest-3g-spectrum-auction/

Voir plus

Note 86

La revente d’Orange était autant attendue que nécessaire ; elle ne fut cependant pas la seule. Pour financer notamment l’acquisition de ses licences 3G, Vodafone dépeça Mannesmann. Mi-avril 2000, ses activités d'ingénierie et de composants automobiles (Atecs) furent vendues à Siemens et Bosch. Les activités fixes, que Vodafone s'était pourtant explicitement engagé à ne pas vendre, furent ensuite cédées (Infostrada, Ipulsys) ou mises en Bourse (Arcor).

Voir plus

Note 87

http://fr.jurispedia.org/index.php/L%27attribution_des_licences_UMTS#Questions_sur_le_choix_de_la_proc.C3.A9dure

Voir plus

Note 88

Augmenté d’une redevance sur le chiffre d’affaires annuel fixée à 2 % et dégressive en fonction de l’atteinte d’objectifs de couverture du territoire par le réseau mobile.

Voir plus

Note 89

Fin 2003, France Télécom employait ainsi près de 130 000 employés en France (sur près de 220 000 au total), contre 142 000 (et 244 000) fin 2002. Dans le même temps, Telefonica annonçait mi 2003, vouloir se séparer en Espagne d’un tiers de ses effectifs sur cinq ans.

Voir plus

Note 90

Littéralement, « traire » un portefeuille de brevets consiste à en extraire un maximum de revenus de licences sans chercher pour autant à les exploiter à des fins internes en développant par exemple de nouveaux produits exploitant cette propriété intellectuelle.

Voir plus

Note 91

Cette expression utilisée régulièrement par Jean-Louis Gassée qui décrypte l’actualité de son ancien employeur dans la newsletter Monday Note rédigée avec Frédéric Filloux désigne la sphère des observateurs du secteur et leurs commentaires.

Voir plus